MIPA

Parce que le dialogue a toujours fait avancer l'humanité ... MIP [FSTM] est née \o/

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» traitment de base donne en c
Sam 3 Oct - 14:44 par youssef ghazi

» hah pour mes amis
Mer 30 Sep - 15:54 par youssef ghazi

» pour les eleve du goupe a voila votre cour et td
Lun 28 Sep - 14:05 par youssef ghazi

» electrostatique
Ven 25 Sep - 15:38 par Ayoub Faouzi

» Lire le format .DVI
Ven 25 Sep - 15:37 par Ayoub Faouzi

» Maplesoft Maple v13.0 [2]
Mer 23 Sep - 15:39 par youssef ghazi

» Maplesoft Maple v13.0
Mer 23 Sep - 13:37 par satrays

» Précis de Mathématique
Ven 18 Sep - 4:16 par Ayoub Faouzi

» Fonctions à plusieurs variables [cours]
Jeu 17 Sep - 16:11 par youssef ghazi

Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Exercice 3 sur la concordance de temps

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

3. Mettez les verbes entre parenthèses au temps qui convient :

La parité Homme/femme

Le débat sur la parité hommes/femmes est relancé. L'égalité professionnelle entre hommes et femmes (ne pas être) obligatoirement synonyme de progrès social. Ainsi, même s'il (devoir) rester exceptionnel, le travail de nuit (être) désormais autorisé pour les femmes comme pour les hommes. Heureusement, la loi (prévoir) quelques dérogations. Ainsi, une "travailleuse de nuit" (pouvoir) être affectée à un poste de jour pour "obligation familiale impérieuse" comme la garde d'un enfant ou la prise en charge d'une personne dépendante. De même, les femmes enceintes ou venant d'accoucher (pouvoir) demander à être affectées à un poste de jour, à rémunération égale. Au chapitre de l'égalité professionnelle, les entreprises (se voir) obligées de négocier sur l'égalité professionnelle entre hommes et femmes à tous les niveaux,et notamment au niveau salarial, sous peine de sanctions pénales. La question (devoir) être évoquée à chaque négociation touchant les salaires ou le temps de travail. Ces dispositions, pour louables qu'elles (être), (ne pas faire) l'unanimité des spécialistes. Le principe d'égalité de rémunération entre hommes et femmes (ne pas être) nouveau, puisqu'il (figurer) déjà dans le code du travail depuis la loi Roudy de 1984(art. L 140-2). Principale amélioration : la loi Roudy (inviter) à négocier l'égalité professionnelle, la loi Génisson (contraindre) désormais à le faire. Enfin, la mise en pratique de la loi dans les entreprises (devoir) faire largement appel à la négociation collective. La confiance entre partenaires sociaux (être) encore faible et, pour commencer, il (ne pas être) sûr que les chefs d'entreprise (accepter) de dévoiler les rémunérations de chaque salarié aux syndicats.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum